Balades et Randonnées - Sainte-Reine-de-Bretagne, Circuit des Moulins,









Département  44
Type     
Distance 12 km
Difficulté  Niveau 1
Dénivelé 
Elevation Min  0.00m
Elevation Max  25.00m
Coordonnées    -2.193821° , 47.436630°
Fichier GPX   Télécharger
Fichier PDF    Télécharger (1068 Ko)  
Date rando 0
Vu 2519 fois


 

Au rond-point de Sainte-Reine-de-Bretagne, prendre la direction de Crossac et tourner à droite 500 m plus loin vers le parc de loisirs.

Après quelques pas dans la campagne de Sainte-Reine-de-Bretagne où le four de Marongle nous conte les cuissons festives, cette balade nous emmène dans le Marais de Brière. À fleur d’eau, laissez-vous surprendre par cette ambiance aquatique, où échassiers et autres limicoles vous guideront vers les pâturages,
témoins de la naissance du poète René Guy Cadou.
 
Hébergement et restauration disponible sur cette itinéraire bientôt disponible
 
À partir du panneau de départ, laissez le plan d’eau sur la gauche et dirigez-vous vers la petite passerelle où vous tournerez à droite à sa sortie. Prenez à gauche et encore à gauche 50 m plus loin, rue Aristide Briand.
Empruntez le 1er chemin à droite puis à gauche à l’intersection. Franchissez la passerelle et continuez le marais vers la droite. À la route tournez à droite, puis la 1re à gauche et, 100 m plus loin prenez à droite jusqu’à l’entrée de Sainte-Reine-de-Bretagne.
Œ
1) Après le pont, tournez à gauche et traversez tout droit le marais. Prenez le 1er chemin à gauche puis à droite avant le Bas-Bergon et continuez jusqu’au Haut-Bergon. Traversez prudemment la RD 4.

2) Tournez à droite à l’intersection et plus loin, bifurquez à droite. Dépassez la croix de l’étang de Crévy.
Ž
3) Avant l’Organais, prendre d’abord à droite, puis au stop à gauche et ensuite à droite, rue des Lauriers. Continuez rue des Cormiers et tournez à droite. 200 m après, prenez à gauche et, au bout du chemin, tournez à droite.

4) Continuez tout droit et traversez prudemment la RD 33. Au Moulin Neuf, tournez à gauche. Laissez la zone des Moulins sur votre droite et continuez tout droit. Au bout du chemin, tournez à droite.

5) Avant la route de Crossac, tournez à droite et prenez le 1er chemin à gauche. Traversez prudemment la D4 et dirigez-vous vers la rue du Chaume. Passez près du four à pain et tournez à droite rue des Nénuphars.

6) ‘Tournez à droite à la dernière maison et 100 m tournez à gauche 100 m plus loin pour entrer dans le sous-bois.
À la sortie du sous-bois prenez à droite pour rejoindre le parc.
  Sainte-Reine-de-Bretagne

Au Moyen Âge, le territoire dépendait de Pontchâteau et s’appelait Saint-Cado du nom d’un ermite venu
du pays de Galles qui avait fondé un monastère à Rhuys en 550. On lui avait érigé une chapelle près du
château de Crévy. En 1680 la chapelle ruinée fut rebâtie et le nouveau chapelain, messire Mahé, décida
de la nommer Sainte-Reine, du nom de cette jeune gallo-romaine décapitée à Alesia en 253 après JC.
Jusqu’au XVIIe siècle, Sainte-Reine était « la frairie de Crévy ». Elle faisait partie intégrante de la commune et de la paroisse de Pont-Château. Ces derniers trouvant leur église paroissiale bien éloignée, entreprirent des démarches afin d’obtenir qu’on puisse baptiser, inhumer et célébrer la grand’messe dans la chapelle dédiée à Sainte-Reine. Ce qui advint, en 1715. Enfin en 1918, le conseil municipal décide de nommer la
commune Sainte-Reine-de-Bretagne.

René Guy Cadou

René-Guy Cadou naît en 1920 à Sainte-Reine-de-Bretagne. À 17 ans il publie son premier recueil de poèmes
« Les brancardiers de l’aube » qui lui vaut une reconnaissance immédiate. Instituteur dans diverses localités de Loire-Atlantique, il devient la figure de proue de l’École de Rochefort qui réunit des poètes réconciliant la poésie et la nature. Il meurt prématurément en 1951, laissant derrière lui une oeuvre poétique de premier ordre.

Le parc des trous à Tenaud

Dans les années 1920 on y trouvait de la glaise qui servait à la briqueterie du Roué. Après sa fermeture
en 1931, les terrains servirent de pâture pour les vaches des voisins et les moutons appartenant aux
soeurs de la maison hospitalière. Les trous étant des abreuvoirs pour les troupeaux mais aussi des
lavoirs où les femmes des villages alentours, Cuziac et Québitre, venaient laver leur linge. Puis les trous
sont devenus des piscines et beaucoup de Reinois ont appris à nager dans ce plan d’eau. C’est ainsi
qu’au fil du temps, ce site des trous à tenaud est devenu un lieu de plaisir et de convivialité.

Le Four de Marongle

Construit en 1876, ce four très endommagé a été restauré à la fin des années 1990. Il retrouve
aujourd’hui sa fierté au coeur du village de Marongle où le caractère ancien prédomine encore. Lors de fêtes à caractère culturel, ce four fait revivre la tradition et les gestes du passé, symbole de communication culturelle entre nos générations.

La croix Crévy

Jolie croix en fer forgée datée de 1807. Élevé sur le sommet d’un rocher, on y retrouve les attributs de
la passion : marteau, tenailles, flèche.
 

   Gicquel Site :
 
L'auteur ne serait être tenu pour responsable dans l'hypothèse d'un accident sur les itinéraires et tracés suggérés, et ce , quelles qu'en soient les causes
retour

© http://www.bretagne-rando.com , info@bretagne-rando.com , © credit photos : Francis RICHARD   
 
Site réalisé par www.ouestinternet.fr
Précédent
Clavier flèche Gauche
Suivant
Clavier flèche droite
Fermer Déplacer