Balades et Randonnées - Guenrouët, Circuit du Cougou,









Département  44
Type     
Distance 17 km
Difficulté  Niveau 1
Dénivelé 
Elevation Min  3.00m
Elevation Max  68.00m
Coordonnées    -1.952133° , 47.522302°
Fichier GPX   Télécharger
Fichier PDF    Télécharger (1078 Ko)  
Date rando 0
Vu 2360 fois


 

Entre Guenrouët et Plessé sur la D2, parking le long du canal de Nantes à Brest.

Appréciez le calme au bord du canal pour débuter cette jolie promenade qui vous invitera à une déambulation à travers marais et bocage. Prenez un peu de hauteur pour profi ter de beaux panoramas et observer la faune et la flore qui s’épanouissent au bord de l’eau.
 
Hébergement et restauration disponible sur cette itinéraire bientôt disponible
 
Du quai Saint-Clair prenez la direction de la piscine. Passez devant puis empruntez un petit chemin pour
regagner le bourg de Guenrouët. À la route, tournez à droite. Passez devant l’église, traversez la place puis
prenez la route entre les maisons. Prenez à droite au croisement suivant. Suivez cette route jusqu’au village de la Gicquelais.

1) ŒTournez à gauche pour emprunter un chemin d’exploitation. Plus loin prenez un sentier situé sur votre droite. Au bout du sentier tournez à gauche puis tout de suite à gauche pour emprunter un 2nd sentier. Tournez à droite pour regagner le chemin d’exploitation. Au bout de ce chemin prenez la route sur votre gauche et continuez jusqu’à la D102 que vous traverserez.

2) Regagnez le chemin en face puis tournez à droite. Suivez ce chemin jusqu’à la RD102. Longez quelques mètres la RD102 puis empruntez le 1er chemin situé sur votre gauche. À l’intersection tournez à gauche puis à droite pour rejoindre le village de la Bauce, que vous traverserez.

3) ŽTournez à gauche pour emprunter un chemin qui vous emmènera de nouveau sur le RD102 que vous traverserez
pour rejoindre le chemin en face. Au croisement, tournez à gauche puis à droite et de nouveau à droite.
Continuez tout droit jusqu’à la RD 102.

4) Longez prudemment la RD 102 où vous passerez devant la chapelle du Cougou. Au croisement, bifurquez vers
la gauche en direction du village de la Morissais.

5)L’hiver prenez la variante sur votre droite. Sinon continuez et bifurquez vers la gauche pour traverser le village de la Morissais avant d’emprunter le sentier qui longe le Canal. Suivez ce sentier puis arrivé à la route, tournez à gauche. Allez tout droit jusqu’au village de Cranda que vous traverserez puis bifurquez vers la gauche pour emprunter un chemin.
En hiver allez tout droit sinon à la Touche Robin prenez à gauche pour rejoindre un sentier longeant les marais. Suivez-le jusqu’à la route où vous tournerez à gauche puis de nouveau à gauche pour emprunter un petit sentier qui vous amènera au bord du Canal. Suivez-le pour rejoindre le parking.
  Chapelle Sainte-Anne du Cougou

Prenez le temps d’observer la très belle rosace au-dessus de la porte d’entrée de cette chapelle bâtie
par Guillaume Legrand au 18e siècle. Autrefois les religieuses de Saint-Gildas-des-Bois y envoyaient
un prêtre chaque dimanche pour y célébrer la messe. Pendant la Révolution, l’édifice reste intact à la
demande des républicains du Gué. Seule la statue de Sainte-Anne est abattue et mutilée par les Bleus.

Jussie

Originaire d’Amérique du Sud, la jussie a été importée en France en tant que plante ornementale au
début du 19e siècle. Aujourd’hui loin des bassins d’agrément, on la retrouve sur la rivière de l’Isac.
Elle possède des feuilles luisantes de couleur vert foncé, des tiges rouges plutôt velues et les fleurs à
5 pétales apparaissent d’un jaune vif. Elle produit des graines en automne qui germent au printemps,
mais leur propagation se fait principalement par bouturage : 1 cm de tige ou de racine suffit pour leur
permettre de se régénérer. Un tapis végétal recouvre rapidement le cours d’eau au début de l’été et
étouffe les autres plantes. Ainsi la pêche à la ligne, les déplacements en barque et même la chasse au
gibier d’eau deviennent des activités difficiles. Moins de lumière, moins d’oxygène, moins de nourriture,
les poissons ne survivent pas. La lutte contre la jussie s’avère très difficile au regard de la grande
résistance qu’elle possède. L’arrachage manuel ou mécanique tous les ans est le moyen le plus efficace
pour limiter sa progression et espérer une maîtrise de cette plante.

Le héron cendré

Dressé sur ses longues pattes jaunes, le héron, le cou rentré, se tient immobile, guettant sa proie,
poisson ou batracien. Son long cou se déploie, son bec jaune attrape le poisson un peu trop près du
bord et l’avale aussitôt. Cet oiseau de la famille des échassiers, fonde ses héronnières au bord d’une
zone humide. Il niche souvent au sommet d’un grand arbre, surtout des feuillus. En vous promenant sur
le chemin de halage, ouvrez bien les yeux car il est courant de croiser quelques hérons qui attendent
sagement leur proie.
 

   Gicquel Site :
 
L'auteur ne serait être tenu pour responsable dans l'hypothèse d'un accident sur les itinéraires et tracés suggérés, et ce , quelles qu'en soient les causes
retour

© http://www.bretagne-rando.com , info@bretagne-rando.com , © credit photos : Francis RICHARD   
 
Site réalisé par www.ouestinternet.fr
Précédent
Clavier flèche Gauche
Suivant
Clavier flèche droite
Fermer Déplacer