Balades et Randonnées - Drefféac, Circuit des Villages,









Département  44
Type      
Distance 11 km
Difficulté  Niveau 1
Dénivelé 
Elevation Min  4.00m
Elevation Max  29.00m
Coordonnées    -2.054700° , 47.476506°
Fichier GPX   Télécharger
Fichier PDF    Télécharger (1018 Ko)  
Date rando 0
Vu 1246 fois


 

Dans la Grande Rue, suivre la rue des Sports proche de l’église.

Profitez de cette balade champêtre pour découvrir les charmes de la commune de Drefféac. Partez à la recherche des trésors qui jalonnent ce parcours, croix, oratoire, fours à pain, anciens villages
 
Hébergement et restauration disponible sur cette itinéraire bientôt disponible
 
Passez derrière la salle des sports et tournez à droite sur la route pour tout de suite reprendre le chemin enherbé à gauche. Suivez-le jusqu’à la passerelle où vous tournerez à droite puis à gauche.

1) ŒTraversez prudemment la D773 pour rejoindre la route située en face. Prenez la 2e route sur votre droite et
engagez-vous sur le chemin. Au bout, tournez à droite puis à gauche. Au stop tournez à gauche.

2) Tournez à droite avant l’aire de pique-nique puis prenez le 1er chemin sur votre gauche. Au bout du chemin, tournez à droite puis reprenez un chemin d’exploitation sur votre gauche.
Ž
3) Traversez la route pour vous engager en face sur le chemin. Suivez-le jusqu’à la route où vous tournerez à droite puis de nouveau à droite. Prenez le 1er chemin à gauche puis continuez votre route en bifurquant sur la droite pour rejoindre le village de Pernel.

4) Tournez à gauche puis tout de suite à droite pour vous engager sur le chemin enherbé. Au bout du chemin
prenez à gauche puis à droite à la prochaine intersection. Continuez sur ce chemin jusqu’à la route où vous prendrez la route située à votre droite.

5) Tournez à gauche et continuez sur ce chemin jusqu’à la prochaine intersection où vous bifurquerez vers la droite. Plus loin prenez le chemin sur votre droite puis à gauche. Au bout du chemin tournez à droite.

6) ‘Après le pont, tournez à gauche puis à droite pour emprunter le sentier enherbé. Au bout du chemin tournez à gauche pour rejoindre le bourg. Laissez l’église sur votre gauche et traversez la route au niveau des passages cloutés pour rejoindre le parking.
  Les fours, lieux de convivialité

Au hasard des chemins, croix et fours à pains ponctuent la balade dans la campagne drefféenne. Cinq
fours restaurés trônent dans la commune dont deux dans les villages de Pernel et Boland. Autrefois,
chaque famille avait son jour de boulange. Une poignée de paille enflammée embrasait les bourrées et,
lorsque la brique réfractaire devenait blanchâtre, c’était le signe que le four avait atteint la température souhaitée. Les braises étaient alors raclées à l’extérieur, les pâtons prestement extirpés des rinchauds (petits paniers) puis introduits dans la gueule du four. La cuisson terminée, la maîtresse de maison y enfournait pâtisseries ou cochonnailles. Avec la multiplication des boulangeries et les commodités du
transport, les fours tombèrent en désuétude. Lieux de convivialité autrefois, ils le restent aujourd’hui
grâce à quelques Drefféens, passeurs de tradition, qui perpétuent encore ces gestes millénaires.

L’agriculture

Au cours du XIXe siècle, l’ouverture des routes et l’entretien par la municipalité des chemins vicinaux
favorisèrent l’augmentation des surfaces cultivées. En parallèle, l’agriculture fut encouragée par la
création de concours régionaux, par le dessèchement des marais et la mise en culture des landes.
La polyculture-élevage fit alors son apparition, mais ne concerna qu’une minorité d’exploitations. La
batteuse à manège, la vanneuse puis la machine à battre tirée par un tracteur firent successivement leur
apparition après la Grande Guerre. Cependant, les conditions d’existence des Drefféens demeuraient
précaires et déjà s’amorçait l’exode rural d’une génération qui ne concevait pas de revenir à l’économie
de subsistance de leurs aînés. Enfin, le processus d’industrialisation de l’agriculture conduisit à
l’éclatement du système de polyculture-élevage au profit de choix plus industriels. Aujourd’hui il ne reste plus que sept agriculteurs et cinq « doubles-actifs » sur les 757 que comptait la commune en 1866.
 

   Gicquel Site :
 
L'auteur ne serait être tenu pour responsable dans l'hypothèse d'un accident sur les itinéraires et tracés suggérés, et ce , quelles qu'en soient les causes
retour

© http://www.bretagne-rando.com , info@bretagne-rando.com , © credit photos : Francis RICHARD   
 
Site réalisé par www.ouestinternet.fr
Précédent
Clavier flèche Gauche
Suivant
Clavier flèche droite
Fermer Déplacer