Balades et Randonnées - Merdrignac, Le train de la balade - Merdrignac-Gomené,








Département  22
Type     
Distance 18km
Difficulté  Niveau 2
Dénivelé 
Elevation Min 
Elevation Max 
Coordonnées    -2.410040° , 48.198420°
Fichier GPX   non disponible
Fichier PDF   non disponible
Date rando 0
Vu 2982 fois


 

Merdrignac - Entrée du Val de Landrouët


Teuf, teuf, teuf…, le petit train s'époumone à traverser le Mené. Vaille que vaille, solidement ancré sur ses rails, il franchit les collines. Dans le sillon de son histoire, suivez sa voie pour de bucoliques flâneries…
 
Hébergement et restauration disponible sur cette itinéraire bientôt disponible
 
Balisage : VTT22 (ronds et triangle jaunes sur fond rouge).
 
 

 
1 : Gare de Merdrignac


14H02, attention au départ… . Attendant le signal du chef de gare, la puissante locomotive, chargée à bloc, s'impatiente, fume, siffle, … . Sous vos pieds, dans l'actuel cadre paysager du Val de Landrouët qui vous entoure, les roues de la locomotive d'hier crissent sur les rails et lancent le convoi. Assurant le transport de chaux, scories, engrais, fleurs séchées, boissons, mercerie, …, le train signe dans le Mené, l'arrivée du progrès et des échanges commerciaux vers les villes.

 
1 : Patronnée par les Réseaux des Chemins de Fer Économiques Bretons, la ligne " La Brohinière - Carhaix " voit le jour en 1907. Son exploitatiotation est de courte durée. En effet, le transport des voyageurs cessa en 1952. En 1967, c'est au tour des convois de marchandises de quitter la gare de Merdrignac pour la dernière fois ; le maintien de la ligne n'ayant pu résister à la concurrence avec le transport routier.
 2 : Menhir de la Pellionaye


Héritage de l'ère néolithique, ce menhir (men : pierre - hir : longue) mesure presque 6 mètres de hauteur. Diverses fouilles ont été réalisées au pied de ce colosse de granite. Seules quelques pierres brûlées ont été mises à jour.



Standing Stone of La Pellionaye

Dating from the Stone age, this "menhir" (a Breton word, meaning 'long stone') measures almost 6 metres in height. Many archaelogical investigations have been made at its base, but only a few burnt stones have been brought to light.


 
3 : Croix de l'église


Taillée dans le granite, cette croix date du XVIIe siècle. D'un coté, le Christ est auréolé d'un disque solaire. De l'autre la Vierge avec l'enfant Jésus dans les bras est gravée dans la roche. Cette croix est étrangement coiffée de deux tablettes. Elle porte également diverses armoiries de notables familles de la paroisse.


The Church Cross

Carved from granite, this cross dates from the 17th Century. On one side we see Christ crowned by a sun with a human face. On the other, the Virgin Mary with the infant Jesus in her arms. The roof-like top is a most unusual feature, as are the coats of arms of notable families of the parish.



 
4 : Chapelle Saint-Guenaël


Remis à la bienveillance de Saint Guénaël, abbé au VIe, le sanctuaire date de 1875. A proximité, le calvaire du XVIIe veille la chapelle et indique l'ancienneté cultuelle du lieu. L'édifice rectangulaire avec son petit clocheton signe une reconstruction de fin XIXe classique.


Chapel of St. Guenaël

This chapel was built in 1875 and dedicated to St-Guénaël, a 6th Century priest. The 17th Century cross nearby stands guard over the chapel and bears witness to the long religious heritage of the site. The rectangular form of the chapel and its little bell-tower are typical of late 19th Century renovation.


 
5 : Ancienne ligne de chemin de fer "La Brohinière-Carhaix"


Dès 1880, le principe de construire une voie ferroviaire traversant la Bretagne intérieure d'Est en Ouest est acquis. Les enjeux économiques et commerciaux escomptés par cette voie de progrès divisent les Elus locaux sur son traçé entre Carhaix et la Brohinière. C'est pourquoi, il faut attendre 1907 pour voir circuler la première locomotive. La voie métrique (dénommée ainsi car ses rails étaient distants d'un mètre seulement) " La Brohinière - Carhaix " est patronnée par les Réseaux des Chemins de Fer Économiques Bretons. L'emprise de la voie ferrée sur les terres agricoles arables et l'arrivée du train dans le Mené ne fut pas toujours de bon goût par les fermiers de l'époque. En effet, l'incontrôlable 40 Km/H du monstre de ferraille risquait lors de son passage de faire avorter les vaches, de tamponner les chevaux, de renverser les lentes charrettes traversant la voie, … . C'est la raison pour laquelle de grosses pierres posées sur les rails, des tentatives de déraillement par interventions malintentionnées sur les aiguillages, voire même, de jets de rutabagas par une famille de paysans sur les bourgeois accoudés aux fenêtres du train, attestent des hostilités locales paysannes envers le train du Mené.

 
5 : Ancienne ligne de chemin de fer "La Brohinière-Carhaix"
Cinquante an plus tard, la voie métrique n'est plus adaptée au réseau national et sous la pression de la concurrence du transport routier, la ligne du Centre Bretagne ferme en définitivement en 1967. Cette voie de communication conserve principalement à son actif la notoriété d'avoir contribuer à l'essor économique des campagnes agricoles environnantes.
Aujourd'hui réhabilitée en chemin de randonnées, cette voie verte est un cordon d'excellence pour découvrir la Bretagne intérieure.

 
6 : Sainte-Brigitte de Kildare


La première chapelle fut construite au début du XIIe siècle et offerte à l'abbaye de Paimpont par le Seigneur Craf de Merdrignac à charge pour elle de prier pour son âme à perpétuité. C'est au XVIIIe siècle que l'édifice actuel fut reconstruit puis réhabilité en 1872 par la famille Posnic.
Dédié à Sainte-Brigitte d'Irlande (Kildare), le sanctuaire abrite à l'intérieur la réduction d'un magnifique trois-mâts offert en reconnaissance par des pêcheurs d'Islande, la statue de Saint-Antoine de Padoue et celle, très particulière, de Sainte-Brigitte allaitant. Celle-ci est invoquée par les femmes pour être guéries de la stérilité (Brigitte était le nom de la déesse de la fécondité chez les celtes).


   Centrebretagne Site : http://www.centrebretagne.com/pages/tourisme/randonnees01.php
 
L'auteur ne serait être tenu pour responsable dans l'hypothèse d'un accident sur les itinéraires et tracés suggérés, et ce , quelles qu'en soient les causes
retour

© http://www.bretagne-rando.com , info@bretagne-rando.com , © credit photos : Francis RICHARD   
 
Site réalisé par www.ouestinternet.fr
Précédent
Clavier flèche Gauche
Suivant
Clavier flèche droite
Fermer Déplacer